La punition

recomp

La punition positive est souvent utilisée en première intention afin de corriger les mauvais comportements de nos compagnons, pourtant cette « réponse » si simpliste est la plus difficile à appliquer correctement et est malheureusement à l’origine de nombreux problèmes comportementaux. Dans cet article je vais revenir sur les différents types de punition et leurs conséquences.

Il existe 2 sortes de punition :

la punition positive : procédure par laquelle la probabilité de fréquence d’apparition d’un comportement tend à diminuer suite à l’ajout d’un stimulus aversif.

Exemples : donner un coup de genou au chien quand il nous saute dessus ou secouer sèchement la laisse quand le chien aboie sur un congénère.

la punition négative : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d’apparition d’un comportement tend à diminuer suite au retrait d’un stimulus appétitif.

Exemples : cesser une interaction de jeu en cas de mordillements ou ignorer le chien lorsqu’il tente de vous sauter dessus.

Comme vous pouvez le remarquer, ces deux actions ont le même objectif : diminuer la fréquence d’apparition d’un comportement indésirable, sauf qu’elles ne fonctionnent pas de la même façon et n’ont pas les mêmes conséquences sur le chien.

recompe2La punition positive est très difficile à appliquer car, pour être efficace, elle doit être donnée au bon moment, à la bonne intensité et pas sur n’importe quel chien. Cette action demande une précision temporelle et une cohérence parfaite que nous ne sommes pas capables d’atteindre, et les risques en cas de mauvaise utilisation sont considérables, surtout chez les chiens sensibles : renforcement du comportement indésirable, dommages physiques, renforcement et généralisation d’une crainte chez les chiens peureux, apparition ou renforcement d’un comportement agressif, suppression de signes prévenant l’agression, risques de mauvaises associations, aucun apprentissage, etc.

Voici 2 exemples :
– votre chien aboie quand il voit un congénère, vous le secouez au bout de la laisse pour qu’il cesse. Que va faire le chien ? Il associera le stimulus aversif (coup de collier) à la présence du congénère et cela va renforcer sa réactivité.
– votre chien grogne quand un enfant joue près de son jouet préféré, vous le punissez pour qu’il cesse. Que va faire le chien ? Il n’utilisera plus les signaux d’avertissement comme le grognement et passera directement à l’agression si l’enfant continue.

Les exemples sont nombreux… Et les conséquences sont souvent terribles.

recompeLa punition négative, utilisée de concert avec le renforcement positif, est la façon la plus simple de « punir » un chien tout en limitant les complications en cas de mauvaise exécution. L’action consiste à ne plus présenter l’objet désiré ou ne plus interagir avec votre chien lorsque celui-ci démontre des comportements non désirés, et de répondre positivement à ses attentes au moment où il propose un autre comportement que vous jugerez acceptable, ou préalablement appris, et le renforcer (si besoin) par une récompense. Les avantages sont nombreux : diminution des comportements indésirables, aucun dommage physique, confiance améliorée, renforcement des liens éducateur/chien, diminution des comportements agressifs, apprentissage de nouveaux comportements, etc.

Par exemple, si un chien vous accueille en sautant, il ne faut lui prêter aucune attention (punition négative) tant qu’il saute, puis, quand le chien s’assoit ou se tient tranquille, il faut le récompenser (renforcement positif).

Il est souvent difficile de ne pas punir son chien quand celui-ci joue avec notre patience, mais les efforts que nous ferons pendant ces moments là seront largement récompensés dans le futur. Et si besoin, faites vous aider par un professionnel !

4 Comments on La punition

  1. Oui mais que faire? Je prends l’exemple du chien qui grogne puis mord car du coup ne previent plus. J?ai ce problème avec mon dernier adopté qui grogne quand l’autre joue ou quand l’autre veut me faire des calins et ça risque de deraper.. mais je ne sais pas que faire

    • Punir le comportement ne sert strictement à rien, il faut voir ce qui déclenche ce comportement (antécédent) et ce qui le renforce (conséquences). Pourquoi l’un de vos chiens grogne lorsque le deuxième joue ? Une fois que vous aurez répondu à cette question, vous pourrez faire en sorte que ce comportement ne se produise plus (gestion de l’environnement, apprendre un nouveau comportement, etc…) et donc ne plus avoir besoin de le punir.

      • Le dernier n’est arrivé que depuis 4 jours dans la meute. Pour le grognement vis à vis du jeu je pense qu’il ne comprend pas ce qu’est le jeu. Mais vu qu’il ne supporte pas non plus que mon autre male fasse la fête et des calins je pense composante de jalousie ! Je ne connais pas ses antécédents. Par contre il n’a pas cette réaction avec les 2 femelles… merci d’avoir répondu

  2. Patricia Jocrisse aouadi // 30 novembre 2016 á 22 h 09 min // Répondre

    Bonjour . Je chercher un éducateur canin sur nice. Pourriez vous m aider. Tout ce qui me sont recommandés sont brutals et n travaille que sur la punition, les coups de genoux ou de laisse etc…

Laisser un commentaire