Le médical avant le comportemental !

Quand je reçois un appel pour une consultation comportementale je prends toujours un peu de temps pour savoir ce qui l’a motivé. Ce premier contact téléphonique nécessaire, qui constitue la première étape dans la gestion d’un trouble du comportement, me permet de vous donner les premiers conseils « pré-rendez-vous » (pour ne pas empirer la situation, par ex.) et/ou de vous orienter si besoin (collègue, vétérinaire…). La question que je pose dans la plupart des cas est : « avez-vous consulté un vétérinaire ? »

Effectivement, il est très important de savoir si le problème de comportement que vous avez observé n’est pas lié à un problème physiologique avant même de penser à agir sur l’environnement du chien. Un chien qui ressent une douleur ou qui se sent diminué physiquement réagira différemment, voir même violemment, par crainte pour sa propre existence… La prise d’un médicament peut également jouer sur le comportement du chien.

Donc, si le comportement de votre chien a changé récemment – surtout s’il est âgé – ou que celui-ci exprime de façon spontanée un comportement problématique que vous n’expliquez pas, ne perdez pas votre temps et allez consulter un vétérinaire qui fera un examen médical complet et éventuellement le lien avec un traitement en cours. Suite à cela, nous pourrons nous concentrer efficacement sur la gestion du et des comportements problématiques.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez le moindre de doute sur le choix à faire et que vous habitez dans ma zone d’intervention, je vous conseillerai et orienterai si besoin.

Laisser un commentaire