Les rencontres en laisse

Les rencontres entre congénères tenus en laisse font souvent débat chez les éducateurs canins, certains interdisent strictement toute rencontre dès que le chien est attaché – sous prétexte que la laisse perturbe la communication au point que la rencontre se finisse systématiquement en pugilat – et d’autres pensent que les rencontres en laisse sont possibles à condition que celles-ci ne perturbent pas la communication et l’état émotionnel du chien.

Je travaille en milieu urbain avec des chiens qui, trop souvent, ne connaissent que les promenades en laisse dans la limite de leur quartier, si je devais interdire toute rencontre, ces chiens seraient privés d’une activité essentielle pour eux : l’activité sociale. Si ce besoin d’activité biologique n’est pas comblé il y a de forts risques de voir apparaître des troubles psychologiques et comportementaux.  Même si les rencontres libres sont ce qu’il y a de mieux pour nos chiens, il faut avant tout savoir s’adapter à leurs conditions de vie.

Ceci dit, il y a quelques règles à respecter lors des rencontres en laisse, car même si notre toutou est très peu perturbé par sa laisse, nous ne savons pas comment réagira le congénère rencontré… Et parmi ces conditions il y en a une que l’on sous-estimait jusqu’à présent : la durée.

Lors d’une étude sur le comportement canin, Camille Ward, a filmé des rencontres dans un parc à chien situé au Michigan. En observant les comportements pendant les salutations, elle a pu recueillir une somme importante de données sur les comportements exprimés par les chiens. Dans cette étude, 26 rencontres dyadiques concernant 52 chiens ont été étudiées. Pour chaque dyade Ward a noté si les deux chiens s’approchaient mutuellement ou si un seul chien exprimait un comportement d’accueil. Elle a également noté la taille des chiens et si le jeu ou l’agression suivait le comportement d’accueil. D’autres données ont été incluses, comme la posture du corps, les reniflements…

L’un des résultats les plus intéressants concerne la durée des salutations. Lorsque les chiens étaient libres, la durée des salutations était très rapide, elle s’étalait de 6 et 8 secondes, ce qui est très court ! Nos compagnons passent sûrement plus de temps à proximité d’un congénère quand nous les promenons en laisse et que nous croisons un voisin. Nous leur imposons donc des contacts à rallonge pas toujours bien vécus.

Sur la base de cette étude, les comportements de jeu suivaient les salutations dans seulement 12% des rencontres (6 chiens sur 52). Ce qui veut dire que l’excitation de la rencontre laisse rarement la place au jeu. Lors de cette étude il n’a pas été observé de comportement agressif, mais les chiens étaient habitués à se rencontrer dans ce parc et leur sociabilisation avait été mise à l’épreuve, ce qui n’est pas le cas lors de rencontre fortuite dans la rue.

C’est pourquoi il faut absolument limiter la durée des rencontres en laisse à moins de 10 secondes afin de ne pas imposer une proximité inconfortable et inutile à nos chiens.

Laisser un commentaire