Prévenir les coups de chaleur


Je relance cet article alors que les premières victimes de coup de chaleur viennent d’être recensées après cette première vague de chaleur.

Sachez que même les chiens les plus sportifs et en excellente condition physique, peuvent souffrir de ce que l’on appelle le « coup de chaleur ». Il va sans dire que le risque est accru pour les chiens souffrant déjà d’une pathologie physique.

Il existe cependant différents moyens de protéger votre chien lors des périodes de forte chaleur :

  • Le garder à l’intérieur pendant les heures les plus chaudes de la journée.
  • Eviter les exercices trop intenses en extérieur.
  • Ne jamais le laisser enfermé dans une voiture par temps chaud.

Si vous voyez un animal enfermé dans une voiture en plein soleil, informez-en l’employé du magasin le plus proche ou la police si nécessaire. Un chien peut rapidement mourir dans ces conditions ou s’il s’en sort, conserver de graves séquelles.

La mort par coup de chaleur est une situation dramatique qui peut aisément être évitée. Il n’y a pas de statistiques fiables concernant le nombre d’animaux mourant chaque année des suites d’un coup de chaleur, mais l’on sait malgré tout que plusieurs centaines d’entre eux subissent chaque année cette longue et terrible agonie.

Laisser un animal dans un véhicule sans surveillance par forte chaleur ou grand froid constitue une infraction pénale (article 283-5 I 3° du Code Rural modifié par la loi n° 99-5 du 6 janvier 1999), ce qui justifie l’intervention de la police ou des pompiers.

Les signes et symptômes du coup de chaleur :

Par une température de 30°C, il ne faut que 10 minutes pour que l’intérieur d’une voiture monte à 40°C, en une demi-heure, la température peut atteindre les 50°C, et laisser les fenêtres ouvertes ne permet pas de diminuer significativement la température.

Pour ne rien arranger, il faut savoir que les chiens ont une température corporelle supérieure à la nôtre, et n’ont pas les mêmes possibilités de refroidissement que nous. En effet le chien est plus conçu pour s’isoler du froid que pour supporter de fortes chaleurs.

Le chien a beaucoup moins de glandes sudoripares que nous, et celles-ci sont uniquement localisées au niveau de la truffe et des coussinets. Il ne peut réguler sa température qu’en haletant mais cela s’avère inefficace dans ces conditions extrêmes.

Dans un laps de temps très court, un chien qui surchauffe peut subir des lésions irréversibles au niveau du système nerveux, des reins, du cœur et du cerveau.

Les symptômes du coup de chaleur sont :

  • halètement pénible et fréquence respiratoire augmentée
  • confusion, agitation
  • soif excessive
  • yeux vitreux
  • vomissements et/ou diarrhée sanglante
  • muqueuses rouges et par la suite bleue violacées à cause du manque d’oxygénation de sang
  • perte d’équilibre
  • température corporelle élevée
  • faiblesse, abattement.
  • augmentation de la fréquence cardiaque.
  • hyper salivation.
  • convulsions et perte de connaissance.

Si la température de votre chien atteint les 42°C, alors les cellules commencent à mourir, le cerveau gonfle sous l’effet de la dilatation des vaisseaux sanguins, entraînant l’apparition de difficultés motrices voire de convulsions,  la déshydratation conduit à la destruction des reins et on note également la présence de troubles de la coagulation sanguine ainsi que la libération de toxines dans le sang responsables de troubles du rythme et pouvant provoquer la mort en quelques minutes.

Certains chiens sont plus à risque que d’autres :

  • les chiens de type brachycéphale
  • les chiens âgés
  • les chiots
  • les chiens ayant des maladies chroniques ou des problèmes cardiaques
  • les races nordiques
  • les chiens restant à l’extérieur par temps chaud
  • les chiens devant travailler pendant les heures chaudes.

Conduite à tenir en cas de coup de chaleur :

Si vous pensez que votre chien souffre d’un coup de chaleur, il faut réagir immédiatement :

  • Premièrement, il faut déplacer votre animal dans un endroit frais.
  • Contactez ensuite immédiatement un vétérinaire car le coup de chaleur est une urgence vitale, la clinique pourra ainsi se préparer à votre arrivée.
  • Si vous devez commencer vous-même le processus de refroidissement, commencez avec de l’eau fraîche puis diminuez progressivement la température de celle-ci. En effet de l’eau trop froide pourrait provoquer un choc thermique. Essayez de le refroidir (avec des serviettes humides ou une douchette) en insistant sur certaines zones comme la tête, le cou et l’intérieur des pattes. Pensez également  à refroidir sa langue en évitant de lui faire couler de l’eau dans la gorge.
  • Evaluez son état général (conscient ou non, se tient debout) et s’il en est capable, donnez-lui de petites quantités d’eau à boire.
  • Prenez sa température, si celle-ci se situe en dessous de 40°C, restez au frais avec lui tout en le réhydratant doucement, gardez le sous surveillance.
  • Le processus de refroidissement doit être arrêté lorsque la température descend en dessous de 40°C.
  • Dans tous les cas et même s’il semble aller mieux,  une visite chez le vétérinaire s’impose. Celui-ci pourra poursuivre le cas échéant le processus de refroidissement, réhydrater votre animal et évaluer l’état de ses reins et de son cœur ainsi que sa coagulation sanguine.

Afin de se prémunir du coup de chaleur, laissez toujours à disposition de votre chien une gamelle d’eau fraîche, privilégiez les promenades tôt le matin et dans la soirée, limitez les séances de jeux, évitez de faire marcher votre chien sur le trottoir car la chaleur du bitume peut lui brûler les coussinets et faire monter sa température et bien sûr, ne le laissez jamais enfermé dans une voiture par temps chaud.

Laisser un commentaire