Tous les chiens sont des individus

Nous sommes nombreux à coller des étiquettes à nos chiens, qu’ils soient de races ou croisés. Le shiba inu n’écoute pas, le bullterrier est têtu, le malinois est « explosif », le labrador est docile, le chihuahua est caractériel… Mais tout ça est-ce vraiment fondé ?

L’Animal Farm Fondation a regardé du côté de la science du comportement canin et de la génétique afin de répondre à ces questions, et ce qu’ils ont trouvé est simple : chaque chien est différent.

Peu importe la physique du chien, la nature de la race ou le croisement, la recherche révèle que les chiens sont des animaux complexes influencés par de nombreux facteurs. Un seul de ces facteurs ne suffit pas à dicter le comportement d’un chien.

Reconnaître le chien comme un individu est très important car cela signifie que chaque chien doit être jugé et évalué à partir de leur comportement réel plutôt que sur des hypothèses, des généralisations ou des stéréotypes fondés sur la race ou l’apparence. Ces a priori, qui sont à l’origine de la loi sur les chiens dangereux, peuvent parfois conduire à des maltraitances, voir des euthanasies.

Voici donc une infographie qui explique et détaille ce que la recherche nous apprend à ce sujet (version PDF). Les explications de l’infographie se trouvent à la suite.

AFF_infographic_FRENCH_whole

Seule une toute petite poignée de gènes déterminera l’apparence extérieure d’un chien. Ce qui représente à peine 1% de leur génome. Et pourtant, nous faisons souvent des suppositions sur les chiens en nous basant sur ces 0.25% !

Cet ensemble de gènes, ceux qui déterminent les traits physiques associés à une race de chien, est différent du programme génétique qui modélise le cerveau. Le programme génétique responsable de la création du cerveau est très différent et extrêmement plus complexe que les programmes génétiques qui sous-tendent les traits physiques chez les chiens.

Une grande majorité des chiens de refuges sont des chiens croisés. Une étude sérieuse nous montre que l’identification visuelle des chiens croisés est très imprécise. Rappelez-vous, nous ne pouvons apercevoir que 0.25% de leur ADN !

Même si nous connaissons la composition exacte de leur croisement, ça ne nous dit pas grand-chose sur la façon dont ils se comportent. Parce que les chiens croisés et les chiens de pure race sont comme les pommes et les oranges. Vous ne pouvez pas comparer avec précision les uns par rapport aux autres. Pas même quand le chien croisé a des parents pure race !

La progéniture est une combinaison unique de l’ADN de leurs parents. Ils n’appartiennent à aucune race maintenant qu’ils ont moins de 100% d’une race unique. C’est pourquoi il n’est pas correct de faire des hypothèses sur le comportement du chien en comparant la descendance avec la race des parents.

Et même s’ils sont 100% issus de chiens pure race, ce n’est pas une garantie pour connaître le futur comportement.

Par exemple, saviez-vous que malgré les apparences extérieures, les chiots de pure race issus d’une même portée ne partagent pas le même ADN ? Même dans le cas d’animaux clonés -animaux génétiquement identiques- leur personnalité et les comportements varient. La raison est que le comportement de tous les chiens (pure race et croisés) est influencé par de nombreux facteurs extérieurs tels que l’éducation, l’environnement, la gestion et la socialisation, en plus de leur génétique et de leur lignée. Il n’y a aucune garantie que le chien agira de manière spécifique en se basant uniquement sur son apparence ou sur sa race.

Pensez de cette façon : chez les humains, les frères et sœurs ont-ils exactement les mêmes personnalités ? Même s’ils proviennent de la même famille, les frères et sœurs ont toujours un ADN différent, leurs diverses expériences contribuent à leur santé et à leur personnalité. Même les jumeaux strictement identiques – semblables aux animaux clonés car ils ont un ADN identique – auront des différences de personnalité en raison des influences et des expériences extérieures. Nous sommes tous des individus.

C’est la même chose avec les chiens ! De leur ADN unique à la variation des influences extérieures, tous les chiens sont des individus (même s’ils sont conformes aux traits extérieurs de la race). Nous ne pouvons pas prédire leur futur comportement en se basant uniquement sur l’apparence ou la race.

Le comportement du chien est un mélange complexe entre nature et culture. connaître l’ADN d’un chien n’est qu’une petite pièce du puzzle. L’ADN d’un chien n’est pas un indicateur précis de la manière dont il va se comporter plus tard.

La seule façon qui nous permet de déterminer avec précision quels sont les besoins d’un chien, c’est de les examiner individuellement devant nous.

En d’autres termes, nous ne pouvons pas juger un livre à sa couverture (même si cette couverture ressemble à celles que nous avons vu avant) !

Traiter tous les chiens comme des individus demande de laisser de côté nos pensées biaisées, reconnaissant chaque chien pour ce qu’il est vraiment, pas ce que nous supposons qu’ils sont en se basant sur leur apparence, les « étiquettes » ou les expériences passées. Nous limitons ainsi les conséquences causées par nos suppositions et les discriminations.

Source : http://www.animalfarmfoundation.org/pages/Multimedia-Infographics

Laisser un commentaire