A propos de Culture Chien

.

Les chiens partagent notre vie depuis plus de 15 000 ans, c’est la première espèce animale à avoir été domestiquée par l’Homme, bien avant la chèvre (12 000 ans), le chat (9 000 ans) ou le cheval (6 500 ans). Des recherches sur la génétique nous permettent de penser que ce rapprochement se serait étalé sur des dizaines de milliers d’années (source). Ce qui rend la relation que nous entretenons avec les chiens domestiques unique et profonde. 

D’abord utilisés pour la chasse et la garde, les chiens ont traversé les temps en étant parfois combattants, source de viande, sujets de croyances… Après avoir été persécutés au moyen-âge, ils étaient considérés comme des symboles de puissance et de grandeur à la renaissance (source). Puis, le chien est devenu progressivement un animal de compagnie. Ce n’est que vers 1855 que les races de chiens seront reconnues officiellement et que leur type sera homogénéisé, tandis que de nouvelles races créées par l’homme apparaîtront. C’est le début de la cynophilie. 

Progressivement les chiens ont quitté nos cours de ferme et nos jardins pour venir s’affaler sur nos canapés, ou pas très loin. En les intégrant dans nos habitations nous les avons soumis à nos contraintes sociales tout en les mettant au chômage technique. Le chien d’utilité est devenu un animal de compagnie à part entière.

Ce changement de statut n’est pas sans conséquences puisqu’en plus de nous soucier de leur santé et de leur état émotionnel, nous devons également répondre au mieux à leurs besoins “naturels” (biologiques), ce qui n’est pas toujours simple (budget temps, handicap, enfants…). Pourtant, ces manquements sont souvent source de problèmes de comportement, de maltraitances et d’abandons (37% des causes avouées selon un sondage SPA-Wamiz). 

Une très grande partie des comportements indésirables que nous observons chez les chiens sont le résultat de ces manquements, mais pas seulement. Une mauvaise communication ou compréhension, voir même l’utilisation de méthodes d’éducation inadaptées, comme celles basées sur la punition et la coercition, peuvent également être à l’origine de problèmes comportementaux. 

Mon rôle est donc de vous aider à estimer les besoins biologiques d’activité de votre chien et d’y répondre au mieux ; à décrypter ses comportements afin de bien les comprendre ; et à éviter les comportements indésirables à travers l’utilisation de méthodes respectueuses du bien-être du chien (méthode coopérative selon le protocole LIMA – Least Intrusive, Minimally Aversive = utilisation d’outils les moins intrusifs et aversifs possible). Je vous initierai également aux mécanismes d’apprentissages et à leur application au quotidien.

Pour cela, je m’appuie sur des formations, colloques et ouvrages animés et écrits par les plus grands spécialistes du comportement canin. Je me tiens sans cesse informé aux dernières données scientifiques et aux différentes méthodes d’éducation dites “positives” afin de vous apporter des réponses toujours plus adaptées et efficaces. En espérant vous apporter tous les outils indispensables à la construction d’une relation harmonieuse avec votre compagnon. 

Mon champ de compétences comprend : la gestion des comportements gênants, l’éducation canine, le Clicker-Training, la gestion d’un groupe de chiens, la réhabilitation de chiens de refuge, la désensibilisation de la phobie du chien, la prévention des morsures… Ce champ s’élargi au fil des formations.

Ce que je ne fais pas : je ne dresse pas de chien pour la chasse ou pour des concours, je ne fais pas de sports canins, je ne fais pas d’obéissance, je n’éduque pas à la garde et je ne maltraite aucun chien.

Stéphane Rochette

RC Pro n°200000022594

Formations et expériences